Double Dorjé - sct.: Vishvavajra - tib.: Dorjé Gyatram
La Foi
Trois étapes
Double Dorjé - sct.: Vishvavajra - tib.: Dorjé Gyatram

Un élément est toutefois primordial pour renforcer toute démarche religieuse et spirituelle, c'est la foi. Chez les bouddhistes, la foi est synonyme de confiance, d'assurance. L'essentiel de la foi bouddhiste est la prise de refuge. Prendre refuge, c'est se mettre sous la protection du Bouddha, du Dharma (les enseignements) et de la Sangha (la communauté). C'est se savoir appuyé, aidé et soutenu sur le chemin de la voie bouddhiste qui mène à la libération du cycle des existences.

Il faut distinguer trois types de foi chez les bouddhistes. Le premier est l'admiration pour une personne ou pour un état particulier. Le deuxième est la foi désirante, qui comporte une notion d'émulation. Le troisième est la foi de conviction. Le bouddha a dit dans un sutra : "La foi est le précurseur de tout acte positif, elle doit être cultivée en premier; elle abrite toutes les vertus, tout en les améliorant".

Ces trois types de foi ont leur équivalent dans la tradition chrétienne. Ainsi, un chrétien pratiquant qui lit et réfléchit sur la vie de Jésus peut éprouver une dévotion et une admiration très fortes pour Jésus. Après, en renforçant son admiration et sa foi première, il pourra accéder au second niveau, la foi d'aspiration. Nous pourrions dire, même si les termes peuvent être différents selon les différentes traditions chrétiennes, qu'un chrétien aspirera à la pleine perfection divine, à l'union avec Dieu. À ce même niveau, un bouddhiste aspirera lui, à la bouddhéité. Puis, une fois cette aspiration développée, chacun arrivera à la conviction profonde qu'il lui est possible de parfaire un tel état.



Centre Paramita.


Imprimer cette page              Fermer la Fenêtre



Om Mani Pémé Houng - Om Mani Padmé Hûm

© Copyright 2004-12 . Tous Droits Réservés